Fédération des Cafés des Enfants

La deuxième rencontre de la Fédération des Cafés des Enfants s’est déroulée, le 21 octobre 2012 à Paris.

Après un petit déjeuner d’accueil au CaféZoïde, tout le monde est allé au lieu de réunion dans la Kfêt de l’École d’Architecture de la Villette.

Dans un premier temps, la Fédération s’est constituée avec les premiers cafés : À l’Abord’âge ! (Nantes), Café La Fée ? (Noisy-le-Grand), CaféZoïde (Paris), La Soupape (Grenoble), Les Potes en Ciel (Lille). Mais d’autres vont suivre progressivement.

Un des points intéressants de la journée fut la discussion sur les normes. Les Cafés des Enfants ne rentrent actuellement dans aucun code et jonglent avec divers règlements. Alors plutôt que d’essayer de rentrer dans une case déjà existante, l’idée est de créer ses propres lois puisque les Cafés répondent à de nouvelles préoccupations qui ne correspondent en rien à ce qui existait jusqu’à présent. Si ce point administratif pouvait sembler secondaire, il est bien le symbole de la volonté des Cafés de penser différemment, de s’imposer le moins de contraintes possible afin de pouvoir être de véritables espaces de liberté et d’expérimentations pour les enfants.

La question du statut des Cafés (associatif, SCOOP, entreprise…) recoupait également celle des normes puisque là encore, la forme détermine le fond et donc la philosophie du Café.

Ensuite, comme toujours dans ce genre de projet, les discussions à bâton rompu, les rencontres informelles, les échanges d’expériences ont donné le sentiment d’être moins seul, parfois, face à certaines administrations et surtout conforté chacun dans le désir de continuer à expérimenter et monter de nouveaux projets.

Pour ma part, j’ai pu présenter une partie du reportage réalisé cette année au CaféZoïde qui donnera lieu à un livre, qui sortira l’année prochaine, pour ses 10 ans.

La journée s’est terminée par l’intervention de Bernard Lathuillère, président de l’association AFJK (Association Française Janusz Korczak) racontant la vie de Janusz Korczak et sa fin tragique, mais surtout ses travaux qui en font l’un des précurseurs de la pédagogie institutionnelle et de l’autogestion pédagogique.

About Pierre-Emmanuel Weck

Photographe

Laisser un commentaire